Premier BRM 200 de 2015

Rédigé par David Champelovier | Classé dans : Randonnées

07
03 | 15

En ce 7 mars, je participe à mon premier BRM de l'année: une promenade en Terres froides et Savoie.

Ce BRM me rappelle d'excellents souvenirs, puisque mon tout premier BRM, en 2012, empruntait exactement le même parcours. Un première qui en avait appelé d'autres, s'agissant aujourd'hui de ma quinzième participation à un BRM, toutes au départ de Grenoble.

Pour l'occasion, j'ai ressorti le Giant, pour la première fois sur un BRM depuis mon 400 de 2013; il avait servi jusque-là pour tous mes BRM. 12 ans, 40000 km, il a retrouvé une jeunesse récemment avec de nouvelles roues, et une position revue censée prévenir mon mal de dos sur les longues distances. La position est maintenant très proche de celle du Scott carbone.
Ce vélo est bien suffisant pour les BRM. Il est simple (3x7 vitesses), robuste, et il a fait ses preuves. Pour les parcours essentiellement plats, bien entretenu il n'est pas moins performant qu'un autre. Dans les montées, avec ses 11 kg ajoutés à mon poids plume, je ne suis certes pas à mon avantage - la quasi totalité des vélos croisés sur les BRM sont nettement sous les 10 kg.

Un peu long à la détente ce matin, je décolle peu après 6 heures pour rallier Grenoble, à 10 km.
Au départ place de Sfax, c'est la grande foule. J'ai le plaisir de retrouver Cricri, Franco, Baptiste, Yann, Patrick, Aboju.

A 7h11, nous nous élançons. La tenue d'hiver n'est pas de trop: il fait entre 0 et moins 2 degrés. Contrairement à d'autres fois, j'arrive assez bien à me réchauffer sur la trentaine de kilomètres de la voie verte. Je m'extirpe d'un petit peloton et roule à mon rythme. Je rattrape Jean-Philippe, l'organisateur, et nous faisons un bout de route ensemble. Il m'indique que nous sommes une grosse centaine de participants aujourd'hui !

A la sortie de la voie verte à Saint-Gervais, certains font une pause technique, d'autres non, du coup on s'éparpille un peu. L'ascension du col de Toutes Aures fera éclater le peloton.
La montée n'est pas difficile. Je grimpe régulièrement, pourtant certains font le yoyo avec moi. Nous nous regroupons au sommet, où la petite fontaine verte nous ravitaille en précieux liquide. Je signale ma position à Alex, qui devrait nous rejoindre plus loin.

Tiens, il reste encore de la neige à 600 mètres... regroupement au col de Toutes Aures:

Nous sommes au kilomètre 53, et quelques dizaines de kilomètres tout plats, ou presque, nous attendent maintenant. Les rouleurs font le boulot, essentiellement Yann et Baptiste de ce que je verrai de l'arrière. Nous perdons Cricri une première fois.

Juste avant la Tour du Pin, des affaires s'échappent du vélo de Franco. C'est l'occasion de faire une bonne pause: ravitaillement, transformation de la tenue d'hiver en quasi tenue d'été. Il est 11h.

Une petite bosse nous attend juste après la Tour du Pin. C'est un peu plus loin qu'Alex nous croise. Je ralentis pour l'attendre, et le petit groupe se reconstitue à l'occasion d'un arrêt à St-Sorlin-de-Morestel. Surprise: Vincent nous a rejoints sur le parcours, pour nous accompagner sur des routes qu'il connaît comme sa poche.
On discute watts avec Vincent, puis il met en pratique en nous relayant sur l'une des dernières portions plates avant une succession de bosses.
Nous ne trouvons pas d'eau à Saint-Genix-sur-Guiers; la fontaine du petit parc où nous avions ravitaillé il y a trois ans n'est pas encore en service. J'ai encore un bidon; je serai ainsi plus léger pour la montée.
Juste après, au pied de la Crusille, Patrick a un soucis avec son dérailleur avant, soucis qui sera définitivement réglé par Vincent au sommet.

Bien abrité derrière les rouleurs.

Je grimpe la Crusille à l'économie. Les kilomètres m'ont usé, j'ai mal aux jambes et je n'arrive pas à mobiliser les calories, sensation de faim. Après avoir essayé de rouler avec Franco et Vincent, je jette rapidement l'éponge pour terminer à mon rythme.

Cricri au sommet de la Crusille:

Regroupement au col, puis descente sur Novalaise où nous remplissons les bidons.
Encore une portion plate avant que ça ne grimpe de nouveau. je n'arrive pas à suivre le groupe, on se retrouve à trois avec Alex et un autre participant. Il me tarde d'affronter les forts pourcentages pour voir ce qu'il en est réellement.

Les forts pourcentages, ce sont ceux de la montée d'Attignat-Oncin. J'appuie fort sur les pédales dès le départ. Pas assez pour rejoindre Baptiste qui s'est envolé, Yann qui le rattrape sans peine, ni Vincent, qui dégage une impression de grande facilité aujourd'hui.
Cependant, je suis content de ma montée. Je respire fort, j'ai mal aux jambes mais je suis encore assez efficace. Je dépasse de petits groupes de randonneurs.
Le résultat de cette ascension rythmée, c'est que l'on perd Alex... Lorsque Cricri franchit le sommet de la bosse, nous attendons encore quelques minutes. Alex n'arrive pas, on ne sait pas s'il a fait demi-tour ou non. Mon portable n'ayant plus de batterie depuis la mi-journée, nous n'aurons pas de nouvelles de ce côté-là. Nous repartons.

Regroupement à Attignat-Oncin:

Le groupe roule en file indienne jusqu'au pied du petit col de la Placette, dans la circulation assez dense en ce samedi. Vincent bifurque au pied du col.
C'est un petit groupe de six unités qui attaque les pentes douces du col. Un groupe silencieux. On sent bien que la fatigue nous gagne.
Ce col de la Placette, il n'est pas très haut perché, mais ce sont de bons et moins bons souvenirs. Mauvais souvenir quand, sur le 400 de 2013, je rame à l'aller, avec un vélo trop lourd, un peu déshydraté, loin derrière les autres. Un bon souvenir quand, le lendemain, au retour du 400, je retrouve un semblant de forme. Un bon souvenir aussi en 2012, pour mon premier 400, nous étions également partis par là, dans des conditions fraîches.
Je remonte du fond du groupe pour accélérer à deux kilomètres du sommet. Yann se décide finalement à me rejoindre devant. Il me laisse l'opportunité de recoller à sa roue lorsque, sur la fin, Baptiste pose une mine sans prévenir. Je me lève sur les pédales, Yann met un peu de temps à changer de plateau, j'ai le temps de lui dire d'y aller tout seul car moi je ne peux pas. On s'amuse bien sur les BRM !

Le retour par la voie verte sera rapide, car on va former un groupe de plus en plus gros au fil des kilomètres. J'aurai beaucoup profité des roues aujourd'hui !

L'arrivée est proche:

Il est 16h18 lorsque nous terminons le parcours. J'apprendrai plus tard que Cricri est bien arrivé; on l'avait perdu de vue depuis Attignat-Oncin.

De cette journée, je retiendrai la météo printanière (exceptionnelle comparée à ce que l'on a eu comme températures et comme humidité jusqu'à début mars), les retrouvailles avec les copains, et la satisfaction de boucler ce parcours.
Pour le tour du Vercors dans trois semaines (BRM 300), il me faudra encore progresser. J'ai un peu perdu mes repères sur les sorties aussi longues. Il faut remonter à début septembre 2014 pour retrouver une sortie de plus de 9 heures de selle.

Grosse pensée pour Jef, qui nous avait accompagnés en 2012 sur ce parcours.

A lire aussi: les compte-rendus de Cricri, de Baptiste et de Franco.

Mots clés : Aucun

Commentaires

Le 08 mars 2015 Vincent a dit :

#1

Super sympa de pouvoir relire et revivre cette journée d'hier. J'ai passé un chouette moment. A refaire rapidement.

Le 08 mars 2015 franco a dit :

#2

le giant a bien fait son travail de sape sur ce premier brevet ,comme une course au galop tu part avec un handicap ,j'imagine le résultat quand le scott va reprendre du service ,j'ai bien fait de profiter de ta presence sur ce circuit dont ont partages de bon souvenirs déjà
a la prochaine avec plaisir David..

Le 08 mars 2015 David Champelovier a dit :

#3

@Vincent :
Salut Vincent,
Ta venue fut un chouette moment aussi, c'est très sympa d'être venu nous encourager, prendre des relais et nous motiver dans les montées !
La prochaine fois, tu me verras avec le Scott, j'aurai alors peut-être une chance de te suivre... mais pas sûr vu comme tu progresses... sur des efforts de type grimpée et rien d'autre, je suis peut-être encore devant (mais pour combien de temps ?), par contre sur des montées comme ça au milieu d'un 200... faudra attendre encore quelques semaines. Je me souviens que pour le 200 montagneux d'avril 2014, j'avais réussi à faire deux ou trois montées valables.
Content de t'avoir revu en grande forme.
A bientôt, et pour grimper plus haut !

Le 08 mars 2015 David Champelovier a dit :

#4

@franco :
Salut Franco,
Je pense que je vais sortir le Scott courant mars, sur les mini-sorties du midi, car ça me démange.
Ça m'embête un peu de changer de vélo d'un brevet à l'autre, notamment pour la selle qui n'est pas la même, et sur les longues distances ça peut poser problème. Enfin, on verra.
Heureux d'avoir roulé avec toi pour cette ouverture des BRM.
A une prochaine !

Le 08 mars 2015 Alex a dit :

#5

La prochaine fois, je vérifierai si je ne laisse pas mes jambes dans le TGV ^ ^. Avec le peu de kms en février, je savais que la journée allait m'être difficile ,mais là c'était "catastrophique" :(.
Je reviendrai en meilleure forme ;)
Merci pour les kms partagés ensemble

Le 08 mars 2015 David Champelovier a dit :

#6

@Alex :
Salut Alex,
Content de t'avoir revu.
Ce n'était pas si catastrophique que ça: tu as fait 200 km toi aussi, et contrairement aux BRMistes, en grande partie en solo ! Bravo !
La vitesse et l'aisance reviendront vite, on n'est pas en juillet... J'ai eu des hauts et des bas moi aussi sur ce BRM, mais pour le premier 200 de l'année ça ne m'inquiète pas trop.
Encore merci d'être venu, et au plaisir de te revoir très bientôt sur prochain BRM !

Le 08 mars 2015 cestdurlevelo a dit :

#7

Super d'avoir roulé ensemble. On sent le 'vieux routier' chez toi, tu gères une journée à la perfection, avec ses hauts et ses bas. Quant à ta vitesse ascensionnelles qui est en deça de ce que tu connais au coeur de la saison, je ne me fais pas de souci, bientôt ça sera de nouveau au top du top... notamment en utilisant le Scott. Et puis même en mode 'rando' en début de saison, tu continues à m'impressionner :)
A la revoyure sur le BRM 300 ou autre !

Le 08 mars 2015 Patrick a dit :

#8

Encore un super CR d'une superbe journée.
Je ne connaissais pas du tout cette grimpée vers Attignat-Poncin. J'y ai laissé des plumes. Faudra que j'y retourne.
Y'a du boulot de mon côté avant les BRM montagneux
A+

Le 08 mars 2015 Brigitte CRETON a dit :

#9

Un beau BRM bien mené sous le soleil et en bonne compagnie, la saison s'annonce bien ! Encore un chouette récit à lire, pour mon plus grand plaisir, et moi qui en ai quelques uns de retard ;-)

Le 09 mars 2015 jeanpba a dit :

#10

Hello ! je ne savais pas que ton vélo n'avait que sept vitesses. Mais en fait elles sont démultipliées avec ta forme. tu dois arriver à une cinquantaine de vitesses non ? merci pour ce recit et votre compagnie, j'ai bien aimé et on continuera à faire des BRM... Merci David aussi d'avoir parlé des BRM à veloalex, il parait interessé et motivé !

Le 09 mars 2015 pascal a dit :

#11

Je confirme le premier BRM n'est jamais facile mais cela permet d'avoir une première indication sur sa forme à la sortie de l'hiver.
Pour la forme c'est plus facile de la perdre que de la regagner, ce qui est fort dans cette journée c'est qu'avec des formes différentes entre chaque participant vous êtes
arrivés à vous retrouver sur tout le parcours.

Le 10 mars 2015 cricri le cyclo a dit :

#12

Salut

belle brochette présente au départ... Et superbe météo... Ben non je n'étais pas perdu... Je me suis juste trompé de route à Attignat :-)

Content d'avoir pu faire un petit bout de route en ta compagnie

Le 15 mars 2015 David Champelovier a dit :

#13

@cestdurlevelo :
Salut Baptiste,
Content de t'avoir revu. Ma vitesse ascensionnelle est bonne, mais sur des étapes plus courtes. En dehors des brevets, depuis un an mes sorties dépassent très rarement six heures de selle. Il me faut donc un peu de temps pour me réhabituer aux longues distances. Tel est le challenge des deux prochains mois.
A bientôt sur le 300 !

Le 15 mars 2015 David Champelovier a dit :

#14

@Patrick :
Salut Patrick,
Pas d'inquiétude, c'est le début de saison et on a tous un peu de mal avec les montées et surtout sur cette distance. Tu auras tout le loisir et les capacités de t'envoler dans les montées du 19 avril, par exemple.
Peut-être roulera-t-on ensemble sur le tour du Vercors. Un excellent souvenir de 2014 en tout cas, que j'aborderai sans doute un peu plus calmement cette année. Je ne sais pas ce qui m'avait pris en 2014 d'attaquer comme ça le col du Faux, puis de remettre ça dans le col de Cabre, avant d'en baver un peu sur la fin quand même.
A bientôt !

Le 15 mars 2015 David Champelovier a dit :

#15

@Brigitte CRETON :
Salut Brigitte,
Dommage que la météo a décalé la rentrée des BRM des uns et des autres, moi qui comptais faire les trois 200...
Au plaisir de te voir sur 300 et/ou 400, et avec une météo printanière si possible !

Le 15 mars 2015 David Champelovier a dit :

#16

@jeanpba :
Salut Jean-Philippe,
Et voilà, la saison des longues distances est lancée pour moi. Merci à toi d'organiser tous ces BRM avec passion. Je te souhaite la même météo que ce 8 mars pour tous les autres brevets de l'année.
Mes 3x7 vitesses sont largement suffisantes, les 10v et 11v c'est du pur marketing... Par contre je suis réellement impressionné quand je vois des vélos avec une seule vitesse sur des brevets de 300 km par exemple. Peut-être un jour me lancerai-je ce défi.
Alex va faire son premier 300 et ce sera un plaisir de l'y accompagner.
A bientôt !

Le 15 mars 2015 David Champelovier a dit :

#17

@pascal :
Salut Pascal,
On a bien profité de cette journée printanière avec les copains.
J'espère te voir sur les 300 à venir. J'ai lu sur les blogs que tu avais participé au 200 précédent.
Ah, la forme qui diminue avec l'hiver... Mais cela motive pour revenir à son meilleur niveau, sans cela la pratique de ce sport serait un peu trop monotone.
A bientôt !

Le 15 mars 2015 David Champelovier a dit :

#18

@cricri le cyclo :
Salut Cricri,
Ce fut un réel plaisir de te revoir, pour ton déjà énième 200 de l'année :-)
A dimanche pour le 300, sous un beau soleil je l'espère !

Fil des commentaires de cet article

Ecrire un commentaire




Quelle est la dernière lettre du mot jmxb ? :